Presse

« Une pianiste dotée d’une grande intelligence musicale.
A travers son jeu subtil et clair on perçoit l’amour et le respect qu’elle porte à la musique. »

Martha Argerich

« Rebecca Chaillot est un être musical vibrant au diapason des musiciens qu’elle illumine de son charisme.
Son jeu est subtil. Son intuition est doublée par son audace sans frontières. Elle inspire par l’élan qu’elle donne autour d’elle…
Elle est chambriste, elle est créatrice, elle est organisatrice, elle orchestre sa vie musicale avec grâce et détermination.
Dans son jeu elle scrute le beau. »

Emile Naoumoff

« Rebecca Chaillot est une passionnée. Cela se sent dans son jeu et dans ce frémissement imperceptible qui s’empare de tout son corps lorsqu’elle se penche sur le piano. »

J. M. Petit pour La Voix du Nord

« Un éblouissant bouquet final. Les nuits du Val des Nymphes se sont terminées en apothéose avec le concert à quatre mains donné par Emile Naoumoff et Rebecca Chaillot… La remarquable complicité entre les deux musiciens, l’évident bonheur de jouer ont contribué à rendre leur duo sympathique, mais aussi très efficace et particulièrement captivant. Ils ont restitué avec justesse l’esprit de chaque oeuvre avec justesse l’esprit de chaque oeuvre avec une technique et une musicalité exceptionnelles… »

Dauphiné Libéré, mercredi 6 Août 2003

« Un piano et dix doigts, un sourire plein de fossettes, des yeux espiègles, c’est Rebecca.  Lumineuse fée du clavier qui depuis 30 ans presque ensorcelle tous ceux qui passent à portée d’oreille.
Quelques dizaine de kilos de fougue, de témérité, d’audace et de passion, des tonnes de talent, de la grâce, et mille pour cent de travail. Un destin la musique, un instrument le piano et une volonté à toute épreuve pour cheminer sur cette voie étroite et ô combien exigeante d’une carrière de soliste. »

D. H. pour La Tribune